La nouvelle mine d’or 3D

Google construit des plates-formes comme ARCore et Daydream qui permettent aux utilisateurs de pénétrer dans des mondes virtuels ou de placer des scènes virtuelles dans le champ de vision de leur téléphone. Ce qui pousse ainsi les développeurs de jeux à concevoir un contenu pertinent. Google cherche à rendre les tâches des créateurs un peu plus faciles aujourd’hui avec le lancement de Poly, la nouvelle maison pour les objets 3D sur le Web.

 Cette nouvelle plateforme se connecte à la mission de Google qui est d’«organiser l’information du monde» .Elle constitue ainsi une porte unique pour les utilisateurs de parcourir les objets 3D et des scènes créées par les autres plateformes mêlant la réalité virtuelle de l’entreprise comme Tilt Brush. 
Poly
Les objets  et créations disponible sur la plateforme sont visualisés facilement depuis un navigateur web, ou avec un casque de réalité virtuelle.  Le téléchargement est  gratuit sous une licence Creative Commons et peut être modifié selon les envies et besoins. A cela s’ajoutent des fonctionnalités classiques de réseau social : un bouton “like”, la possibilité d’envoyer des liens, d’intégrer dans une page web ou de créer un fichier GIF animé.
Pour lancer les utilisateurs qui téléchargent du contenu, Google a demandé à des artistes de créer des milliers d’objets.
Du four à l’iceberg en passant par une canette de crème fouettée afin que la plate-forme démarre avec un niveau d’utilité pour les créateurs.
C’est ainsi une plateforme créés pour aider les petits créateurs à aller au bout de leurs projets et de partager leurs créations avec le reste du monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *